Menu déroulant

Mes dernières chroniques


mercredi 3 juin 2015

Étiquette & espionnage, Gail Carriger


Présentation :


Titre : Étiquette & espionnage

Auteur : Gail Carriger

Editions : Le livre de poche

Tome : 1

Prix : 6,90 

Date de sortie : avril 2015

Résumé :


C’est une chose que d’apprendre à faire une révérence comme il faut. C’en est une autre que d’apprendre à faire une révérence en lançant un couteau. Bienvenue au Pensionnat de Melle Géraldine. Angleterre, début du 19e siècle. Sophronia, 14 ans, est un défi permanent pour sa pauvre môman : elle préfère démonter les horloges et grimper aux arbres qu’apprendre les bonnes manières ! Mrs Temminnick désespère que sa fille devienne jamais une parfaite lady… aussi inscrit-elle Sophronia au Pensionnat de Melle Géraldine pour le Perfectionnement des Jeunes Dames de Qualité. Mais Sophronia comprend très vite que cette école n’est peut-être pas exactement ce que sa mère avait en tête. Certes, les jeunes filles y apprennent l’art de la danse, celui de se vêtir et l’étiquette ; mais elles apprennent aussi à donner la mort, l’art de la diversion, et l’espionnage – le tout de la manière la plus civilisée possible, bien sûr. Cette première année au pensionnat s’annonce tout simplement passionnante.


Mon Avis : 

     Je peux vous dire que ce livre et la plume de cette auteure me faisaient extrêmement envie, depuis un certain temps !

     J'ai adoré l'idée de base ! En effet, dans l'Angleterre du XIXème siècle, Sophronia est envoyée dans un pensionnat qui a pour but de la remettre dans le droit chemin afin de devenir une dame de qualité. Hors, ce pensionnat va également la former à devenir une espionne !

     Sophronia est une jeune fille de 14 ans, qui n'a rien d'une demoiselle conventionnelle ! Elle grimpe aux arbres, écoute aux portes, flirte avec les valets de pieds...
Ses impertinences m'ont beaucoup fait rire, mais elle est également attachante car elle est toujours prête à tendre la main aux autres !
Alors qu'elle pensait que le pensionnat serait un vrai supplice pour elle, ces apparents défauts vont se révéler des atouts qui vont la faire exceller dans les différentes matières proposées par cet étrange pensionnat, pour son plus grand bonheur ! On sent que l'entraînement du pensionnat l'aide à évoluer, malgré ses tendances de tête brûlée, elle se perfectionne et est plus posée, plus réfléchie !
     Divers personnages viennent également graviter autour d'elle : la fragile et parfois superficielle Dimity, qui est d'une loyauté à toute épreuve envers Sophronia ! La bourrue Sidheag ! Ou encore Savon et Vieve, 2 personnages très attachants et extrêmement intelligents !

     Par ailleurs, j'ai été surprise par la plume de l'auteure car je m'attendais à ce que ce soit plus jeunesse vu l'âge de l'héroïne ! Au contraire, les tournures de phrases soutenues s'intègrent parfaitement au contexte ! Ce qui est point très positif mais qui peut également être négatif car malheureusement, j'ai également eu du mal à accrocher à l'univers au départ car c'est la première fois que je m'attaquais à un univers Steampunk ! J'ai, donc, été assez déstabilisée par le langage utilisé, trop technique pour ma pauvre culture mécanique !
De plus, le fonctionnement de certaines inventions m'a semblé incompréhensible !

     Pour conclure, je reste plutôt mitigé sur ce livre car si l'idée de base était extrêmement bonne et les personnages très attachants (sauf Monique qu'on a envie de claquer !), j'ai tout de même eu du mal avec ce livre à cause de quelques longueurs et du langage mécanique, trop technique, qui m'a parfois gêné dans ma lecture !
Pourtant, je pense que j'essaierais avec le tome 2 afin de me faire une meilleures idées !


Note : 7/10

9 commentaires:

  1. Je viens justement de publier ma chronique sur ce roman! J'ai adoré les personnages aussi (sauf Monique, la peste ^^), et Savon est un de mes préférés! :D

    RépondreSupprimer
  2. Je suis en train de le lire, j'aime bien pour le moment mais je n'en suis qu'à 80 pages donc je n'ai pas (encore ?) sentie les longueurs. J'aime beaucoup l'ambiance en tout cas !

    RépondreSupprimer
  3. J'ai eu du mal aussi je dois avouer. Je pensais à quelque chose à la hauteur du protectorat et non ça tranait plus en longueur comme tu dis, du coup je n'ai pas tenté la suite.

    RépondreSupprimer
  4. Je vais d'abord m'attaquer au Protectorat de l'ombrelle qui semble être plus apprécié du coup ^^ Merci pour ce billet :)

    RépondreSupprimer
  5. J'avais bien aimé Sans âme de cette auteure, du coup, je découvrirais bien d'autres de se slivres :)

    RépondreSupprimer
  6. Si ça peut te rassurer, j'adore l'univers de Gail Carriger (j'ai lu tout Le protectorat de l'ombrelle en VF, ainsi que les deux premiers tomes de Finishing School en anglais), et pourtant je ne comprends rien (en français ou en anglais tout pareil), mais rien aux explications sur l'éther, les dirigeables et inventions diverses et variées.
    J'aime beaucoup Sophronia et la saga qui lui est consacrée, mais je dois dire que Le protectorat de l'ombrelle est d'un niveau encore au-dessus ♥

    RépondreSupprimer
  7. Il m'a l'air pas mal du tout celui ci !
    Je vais me laisser tenter je crois et le mettre dans ma Wish List =)

    RépondreSupprimer